Comment bien réussir ses travaux d’isolation ?



Réaliser des travaux d’isolation chez soi est une opération fondamentale pour réduire considérablement ses consommations en énergie. Pourtant, l’entreprendre n’est pas une mince affaire. Il est essentiel de prendre en compte plusieurs points comme la nature des travaux, les coûts, les bénéfices ou encore les aides financières. Voici quelques conseils professionnels pour vous aider à bien réussir vos travaux et optimiser votre niveau de confort énergétique.

Établir un budget

Le budget peut changer si vous réalisez les travaux vous-même ou si vous contactez un professionnel. Dans le second cas, vous avez la possibilité de demander des devis auprès de plusieurs artisans qualifiés afin de trouver celui qui répond le plus à vos attentes et besoins. Généralement, vous devez prévoir entre 50 à 150 euros/m3 selon la technique employée et les matériaux choisis.

L’identification des besoins

Les plus grandes pertes de chaleur se trouvent généralement au niveau du toit, des combles (environ 30 %) et au niveau des murs extérieurs. Il y a également les vitres, la ventilation, les ponts thermiques et les sols.
Une bonne isolation de votre habitation est primordiale afin d’éviter toute déperdition de chaleur. Cela vous procure également un confort optimal tout au long des saisons. Pour ne pas entamer une démarche inutile et pour établir un budget adapté, il est nécessaire d’identifier tous vos besoins en matière d’isolation. Avant d’entreprendre tous les travaux, vous devez penser à une étude thermique de votre intérieur, à ne pas confondre avec le DPE. Elle permet de définir précisément les travaux à réaliser en priorité suite à une analyse complète de l’isolation, du système de chauffage ou de la circulation de l’air.

L’isolation des combles

Lorsque les combles sont mal isolés, l’air chaud remonte avant de s’échapper directement par le toit. À l’inverse, votre demeure peut aussi devenir un grand four en période de canicule. Avant de vous lancer dans la demande de devis d’isolation de combles, pensez à faire établir un diagnostic énergétique par un professionnel compétent. Cette démarche permet de déterminer avec plus de précision les différentes actions à entreprendre en priorité. Si vous désirez aménager vos combles afin de les rendre habitables, vous devez alors opter pour une isolation par l’intérieur. À l’inverse, pour une isolation des combles perdus, privilégiez la technique d’insufflation qui permet d’éliminer tous les ponts thermiques.

L’isolation des murs par l’extérieur

Les murs mal isolés peuvent laisser s’échapper la chaleur jusqu’à 20 %. En cas d’importantes rénovations, l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) est la meilleure option, consistant à mettre une couche d’isolant sur vos murs extérieurs puis les recouvrir de matériaux de parement. Les performances de cette démarche répondent parfaitement aux exigences de la BBC et de la RT 2012.

Travaux de calorifugeage gratuits

Les tuyaux d’eau chaude d’une copropriété sont un point très sensible. S’ils sont mal isolés, des déperditions de chaleur sont inévitables : jusqu’à une perte importante de 10 °C. Pour réduire la facture énergétique, le calorifugeage est inéluctable. Certains organismes et entreprises en faveur de la transition énergétique financent votre projet de calorifuge et d’isolation de tuyauterie en recouvrant tous vos tuyaux d’eau chaude sanitaire et de chauffage par un matériau très performant et isolant.

Certes, les travaux d’isolation de votre habitation nécessitent un certain budget, mais ils constituent un retour sur investissement considérable. Vous pouvez également jouir des différentes aides financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *